Un million de DAE prochainement en France?

Ce chiffre a été annoncé de nombreuses fois, dans plusieurs organes de presse réputés sérieux.

https://www.lesechos.fr/pme-regions/ile-de-france/un-million-de-defibrillateurs-mailleront-la-france-dici-a-trois-ans-1155726

Où en sommes-nous actuellement, soit en avril 2021?

Le marché a connu 3 périodes :

  • 2008-2014

Après le décret de loi de mai 2007 autorisant l’utilisation du DAE par tout un chacun, de nombreuses collectivités se sont équipées. Les DAE ont été installés dans les bureaux, mais également en accès public dans les rues. Enfin, les terrains de sport ont été, en grande majorité pour les villes de plus de 10 000 habitants, également été équipés.

Les entreprises, du moins les plus importantes, se sont également équipées assez massivement. Rappelons que, contrairement à l’obligation d’équipement des ERP (établissement recevant du public) de catégories 1 à 4, plus certains de catégorie 5, il n’existe aucune loi imposant formellement aux entreprises de s’équiper d’un DAE.

En effet, le Code du travail, quant à lui, n’impose pas particulièrement le défibrillateur comme moyen de secours, contrairement à ce qui existe pour d’autres dispositifs de première intervention tels que les extincteurs d’incendie.

Toutefois, la responsabilité de l’employeur pourrait être engagée en cas d’accident car il doit assurer la santé de ses salariés en termes de résultat. La réglementation du travail prévoit à cet effet plusieurs obligations pour l’employeur en matière de secours, que l’entreprise soit classée ERP ou non. Cela concerne notamment la mise à disposition de « matériel de premiers secours adapté à la nature des risques et facilement accessible ». L’employeur doit également prendre « après avis du médecin du travail, les mesures nécessaires pour assurer les premiers secours aux accidentés et aux malades. Ces mesures qui sont prises en liaison notamment avec les services de secours d’urgence extérieurs à l’entreprise sont adaptées à la nature des risques. Ces mesures sont consignées dans un document tenu à la disposition de l’inspecteur du travail ».

En résumé : une entreprise de 20 salariés qui reçoit du public (clientèle?) doit s’équiper.

La même entreprise qui ne reçoit pas de clients n’est, à priori, pas dans cette obligation……

Pendant cette période 2008-2014, 190 000 à 220 000 DAE ont été installés à usage du « grand public ».

Le marché s’essouffle un peu, les plus grandes collectivités et entreprises étant déjà équipées.

Pendant cette période, 80 000 DAE vont s’ajouter au parc national, le portant à un total de 270 000 à 300 000.

Les propriétaires des établissements recevant du public, mentionnés à l’article L. 123-5 du code de la construction et de l’habitation installent le défibrillateur automatisé externe au plus tard:

1- Le 1er janvier 2020 pour les ERP de catégories 1 à 3;

2- Le 1er janvier 2021 pour les ERP de catégorie 4;

3- Le 1er janvier 2022 pour les ERP de catégorie 5 définis ci-après :

«a) Les structures d’accueil pour personnes âgées;

«b) Les structures d’accueil pour personnes handicapées;

«c) Les établissements de soins;

«d) Les gares;

«e) Les hôtels-restaurants d’altitude;

«f) Les refuges de montagne;

«g) Les établissements sportifs clos et couverts ainsi que les salles polyvalentes sportives.

Durant ces 3 années, et malgré la crise sanitaire, 150 000 nouveaux DAE ont été installés, portant le total entre 420 000 et 450 000 DAE.

Le retard dû à la crise sanitaire sera rattrapé en 2022, avec encore 50 000 DAE installés.

Au 31/12/2022, la France comptera, hors organismes de secours, établissements hospitaliers et cliniques, 470 000 à 490 000 DAE.

Le chiffre de 1 million ne sera donc pas atteint, loin s’en faut. Mais il n’est pas interdit de croire que ce sera le cas entre 2025 et 2030, si les autorités le souhaitent, ne serait-ce qu’en imposant un équipement pour toutes les entreprises, et surtout dans les zone résidentielles, immeubles et ensembles d’habitations. Ce ne serait pas illogique puisque plus de 70% des accidents cardiaques interviennent au domicile….

Des défibrillateurs à moins de 800 €

En 2020, une société américaine a annoncé vouloir mettre sur le marché Européen en 2021 un DAE au prix public de 800€ HT.

Cette annonce a suscité de nombreux commentaires, pour la plupart négatifs, de la part de fabricants et distributeurs déjà installés, au motif que ladite société n’a pas encore reçu le marquage CE nécessaire pour vendre un dispositif médical sur le territoire européen.

Mais c’est surtout l’annonce du prix qui a suscité une telle méfiance.

Et pourtant…. Les plus gros marchés nationaux des ERP se sont déjà négociés à des prix bien inférieurs, avec des fabricants reconnus. L’hypocrisie serait donc d’affirmer qu’il est impossible de vendre en dessous de 800€ HT.

Il suffit d’ailleurs de comparer les prix d’un même produit entre 2017 et 2020, pour constater une baisse de 20 à 25%.

Il est alors très probable que le prix moyen du DAE sera de 800€ HT dans les 2 ou 3 années à venir.

Le marquage CE aux conditions de la classe III auquel tous les fabricants auront dû se soumettre avant mai 2024, devrait assurer une qualité de produit et services élevée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s